Vegan psycho

Note globale

7.55/10

Note littéraire

7.90/10

Thriller

6 évaluations

260 pages

Une dizaine de victimes. Une lettre “V” gravée au couteau à même la peau. Toujours le même mode opératoire. Puis tout bascule... Pourquoi ce tueur a-t-il tout à coup changé de procédure pour ses crimes ? Sans compter un dernier message dont le contenu désigne la mouvance Vegan Antispéciste. Assez provocateur pour semer une certaine agitation au sein de la population du pays, et jeter nos enquêteurs en pâture aux ambitions voraces de politiciens carriéristes. Embarqués malgré eux dans cette affaire horrifique, Vanessa, jeune inspectrice à la criminelle, et Valmont, le vieux briscard, mettront-ils un terme aux agissements du meurtrier ?

L'auteur

FreericHuginn
49 ans

Lorgues

Né dans les années 70 quelque part dans le sud de la France, Freeric Huginn aime provoquer un divertissant vertige chez ses lecteurs. Tremper sa plume dans son sang et lâcher les fauves. À chacun sa part d'Ombre. Et si d'un seul regard, voir les six facettes d'un cube s'avère impossible, Freeric Huginn vous invitera à tourner celui-ci dans tous les sens afin d'en observer chaque face avec attention.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

VIP
Emilie ThZ
9.50/10
Ce roman est un excellent policier auquel se mêle une pointe de fantastique, avec du suspense, des personnages cashs, de...
Lire l'évaluation
VIP
Perrier Charlene
8.75/10
Thriller sympa à lire
Lire l'évaluation
Auteur
Emamka
8.50/10
Une enquête à la Seven mais au lieu des 7 péchés capitaux originels (luxure, envie, paresse…), le mystérieux assassin s’...
Lire l'évaluation
VIP
cdubois3
7.75/10
Un peu déçue par la chute
Lire l'évaluation
VIP
Melin Jean Marie
5.75/10
C'est l'habituel tueur en série, avec en plus un salopard qui fait manger leur propre viande aux victimes. Macabre.....
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Mauvais
Joel44
Je n'ai pas adhéré à ce roman. Pourtant j'aime bien les dialogues "familiers" avec une pointe d'argot mais dans cette fiction il y en a beaucoup trop...
Lire l'évaluation